LE DON D’ORGANE

Posted on by

Le don d’organe est un fait plus ou moins courant de nos jours. L’intérêt de ce don, c’est qu’il permet à de nombreux malades mourants de recouvrer leur pleine santé et de vivre longuement. Le don d’organe est un geste purement altruiste et de solidarité. Depuis quelques décennies, grâce aux avancées de la médecine, il est possible de faire un don d’organe de son vivant. Plusieurs idéologies condamnent ce fait. Car, disent-elles, la liberté de disposer de son corps est une liberté rebelle aux règles morales. Mais alors, pourquoi faire don de son organe quand on va décéder ou même de son vivant ? Les raisons sont multiples et la nécessité de ce don est évidente.

POURQUOI DONNER ?

Le don d’organe est un geste salutaire pour de nombreuses vies. Il apporte la guérison à plusieurs malades. En effet, la transplantation d’organes et la greffe de tissus sont des exemples palpables de réussite dans le domaine de la médecine. Chaque année le don d’organes permet de sauver des millions de vies à travers le monde. Il est donc impérieux de donner pour sauver des vies. Il y a dans le monde, des millions de gens qui parallèlement meurent par défaut de dons d’organes. Le don d’organe est la preuve qu’avec une vie désespérée, on peut sauver une autre mourante. Un seul don peut redonner de l’espoir à toute une famille, à toute une collectivité. Un seul don peut redonner la joie de vivre à un cœur, à une personne, à ses proches.

A lire aussi : Le site du don d’organe

COMMENT SIGNIFIER SON CONSENTEMENT ?

Vous avez décidé de faire don de votre organe. Vous avez décidé de sauver une autre vie. Mais vous ne savez comment vous y prendre. Un individu ne peut pour aucun mobile être contraint de faire don d’un ou de ses organes. Selon les pays, et les législations, il y a différentes manières de signifier son consentement. Dans la majorité des cas, c’est le donneur qui prend l’initiative du don. Il est obligatoire que le donneur signifie son consentement expressément et généralement par écrit via un formulaire. En France, la loi définit les organes et tissus qui peuvent faire objet de dons. Outre le consentement écrit, une personne peut faire don de ses organes dans son testament. Rassurez-vous, le don d’organe se fait toujours dans l’anonymat par respect pour votre personne.

A voir également : Le site remerciementdeces.fr

Toutefois, le consentement ne suffit pas toujours. Car l’organe donné doit obligatoirement servir pour une utilisation thérapeutique.

INFORMER SES PROCHES

Il est aussi bienséant que nécessaire de parler de son choix de donner ses organes à son décès, à des parents proches. Vous pourrez ainsi en discuter largement avec eux et même les sensibiliser sur la nécessité de ce don. En effet, nombre de proches, au décès de leurs parents sont déçus du fait que les organes de ceux-ci fassent objet de dons. Ce type de conflit peut faire obstruction à la volonté du donneur. Discuter de son choix avec ses proches a aussi l’avantage de vous rassurer sur votre choix. Vous ne douterez donc pas et serez confiant.

Category: Infos
Comments are disabled